Les Dumont de Dampremy, branche de la Sambre

dont descendent tous les Dumont de Chassart

RETOUR

Afin de favoriser la lecture de ce chapitre, le lecteur trouvera plusieurs renvois de page lui permettant de lire la biographie détaillée du personnage cité. En effet la Troisième Partie de cet ouvrage reprend une vingtaine de biographies présentées par ordre alphabétique des prénoms.

 

VI. Thomas-Joseph DUMONT, échevin de la cour de Marchienne, bp Charleroi 20 juin 1717 (ss Thomas-Joseph Dumont et Marie-Madeleine Falize), + Marchienne 28 nov. 1761, x Marchienne-au-Pont 27 avril 1752 Anne-Lambertine STAINIER1, bp Pont-de-Loup 18 avril 1723 (ss Lambert Mol et Anne-Marguerite Pimentelle), + Marchienne-au-Pont 24 déc. 1766, fille de Nicolas-Emmanuel-Ernest Stainier (1679-1732) et de Jeanne-Claudine Dumont (1692-1764)2. Ils eurent trois enfants baptisés à Marchienne-au-Pont. Lors du décès d’Anne Stainier survenu à 38 ans, cinq ans après le décès de son mari, les enfants avaient respectivement 13, 12 et 9 ans. Ils ont eu comme tuteur Marie-Françoise Stainier épouse Buchet.

Anne-Catherine-Josèphe, bp 20 avril 1753, + Pont-de-Loup 23 nov. 1821, x Dampremy 16 nov. 1767 Arnold-Etienne de QUIRINI, avocat, maire de Pont-de-Loup, ° Liège 23 juil. 1736, + Pont-de-Loup 23 (ou 21) oct. 1816, fils de Pierre-François et de Marie-Agnès Sarto. Ils eurent onze enfants dont descendent tous les Quirini actuels (Voir Chapitre III, familles alliées point 4).

Jeanne-Bernardine, récolletine, bp 20 août 1754, + en 1822.

Guillaume-Joseph, qui suit VII.

 

VII. Guillaume-Joseph DUMONT, bailli de Marchienne3; il avait été garde du corps du roi Louis XVI, son parent Charles Bady, (° 21/07/1756 et + Gosselies 2/09/1782), comte de Normont, capitaine au régiment royal- Dragons, lui ayant procuré cette place, puis, sous le régime français, maire de Dampremy où il était le propriétaire du château1, bp Marchienne-au-Pont 20 avril 1757, + Dampremy 16 sept. 1814, inhumé dans l’ancienne église de Dampremy (les pierres tombales ont été récupérées et se trouvent dans l’actuel caveau de famille à Villers-Perwin), chapelle de Saint-Ghislain2 , x Sombreffe 5 avril 1785 Claire-Pélagie-Joseph PIÉRET, ° Sombreffe 24 juin 1758, + Dampremy 31 juil. 1829, fille de Philippe-François-Joseph et de Marie-Françoise Mouchet3. Ils eurent quatre enfants:

Guillaume-François-Joseph, ancien maire de Dampremy, membre du Congrès National en 1830 et de la Chambre des Représentants. Il fut aussi membre des Etats provinciaux du Hainaut, des Etats généraux, vice-président de la Chambre des Représentants, décoré de la Croix de fer, chevalier de l’Ordre de Léopold, ° Dampremy 26 janv. 1787, + Villers-Perwin 1 août 1855, et y inhumé, sans alliance (Voir Biographie n° 11).

Marie-Françoise-Pélagie-Josèphe, eut dans sa part le château de Dampremy et elle hérita des plus belles argenteries de la famille Dumont parce qu’elle était la seule fille mais, surtout, parce qu’elle reçut moins de parts industrielles (forges, aciéries et charbonnages), ° Dampremy 24 mars 1790, y + 7 août 1876, inhumée à Villers-Perwin, x Dampremy 6 janv. 1816 Théodore-François-Joseph de CRAWHEZ, licencié ès lois, substitut du procureur du roi à Charleroi, ° Charneux 12 mars 1786, + Charleroi 14 nov. 1817 et inhumé à Dampremy, fils de Jean-François et de Laurence Henrard4.

Marie a survécu 60 ans à son mari et préféra être inhumée dans le caveau de la famille Dumont de Chassart à Villers-Perwin, plutôt qu’au cimetière communal de Dampremy où étaient inhumés les Crawhez à cette époque.

Auguste-Isidore-Godefroid-Joseph, qui suit VIII.

Xavier-François-Joseph, fondateur des Forges de la Providence et des Aciéries de Burbach, chevalier de l’Ordre de Léopold et commandeur de l’Ordre de Saint Grégoire le Grand, ° Dampremy 2 déc. 1802, + au château de l’Escaille, Saint-Amand, 22 oct. 1893 et inhumé à Villers-Perwin, sans alliance. Il fut maître d’équipage de Chassart-Chassant (Voir Biographie N° 18).

RETOUR